Une.Tortue

Carapace de mots

[Dimanche 20 janvier 2013 à 23:13]

Je viens de voir le film Polisse. Je sais, çà fait longtemps qu'il est sorti. Mais on m'en a dit tellement que j'ai toujours refusé de le voir. Puis je l'ai obtenu. Puis je l'ai regardé par morceaux sur internet et au hasard des séquences. Pour me mettre dans le bain, vous comprenez. Je suis tellement.. impactée par toutes les horreurs qu'on peut voir dans les films, dans les journaux, dans les livres aussi. Que la mention "basée sur des faits réels" me fait l'effet d'une cascade d'eau froide. Polisse est un film, oui. Mais disons qu'il tire plus sur le documentaire. On voit. On regarde. Et on est pas ménagé. Parfois, de notre canapé, on a envie de leur dire "eh, putain! Comporte toi mieux quand tu parles à cette enfant!". Et des fois, comme les acteurs, on a le sang à la limite de l'ébullution quand un connard haut placé se sortira indemne du viol répété et quotidien de sa fille. Et qu'il prendra la police de haut. Joey Starr, je crois qu'il s'appelle. Il est bon. Il a mérité les éloges qu'on lui a faites. Bon par contre, avant et après, sans commentaire. Bref.

Tout çà pour dire que finalement, petit bout par petit bout puis tout le film à la fois, c'est bien passé. çà fait faire un looping émotionnel. On se frotte à la réalité. Et encore, je suis sûre que c'est encore pire en vrai. Là, on a encore le Paravent du "c'est romancé, atténué". Et encore. J'ai un peu de mal à en dire réellement ce que j'en pense. Je ne retiens que la fin. L'impact final, la superposition des images. La fin est superbe. Et l'actrice qui joue Iris, renversante. Je l'ai toujours trouvée belle. Une beauté brute, sans fioriture. Une beauté putain de naturelle, même la gueule arrachée par une nuit blanche, elle serait encore belle. Il y a des passages que je n'avais pas compris. Le film vu en entier, tout s'éclaire. Sa vie basée sur son équipe. Sa vie complètement vide, finalement. Le bébé à qui elle donne son nom. çà veut dire tellement. Puis la colère détachée. Les griffures qui semblent seulement l'effleurer et qui finalement, lui déchirent tout l'intérieur. Défoncée par le mal être. Puis par autre chose. 

Le regard final de l'actrice. Elle a joué...... avec une maîtrise fabuleuse. On se doute de quelque chose. On sait qu'elle a quelque chose derrière la tête. Et vlan, dans ta face.

Le film est bien tourné. Vraiment bien tourné. 

Iris, c'est un peu moi, finalement. Iris, c'est une fille qui se bat contre ses démons réels comme imagés. Qui tente comme elle peut de se défendre, de se protéger. Et qui prend. Qui prend. Qui prend. Qui prend. Qui accumule jusqu'au point de non-retour, un certain Noël 2010. Et puis qui revient. Je ne suis plus la fille qui avale les reproches le plus vite possible sans vouloir les écouter et qui au final, les accumulent au fond de son ventre et les laissent se diffuser dans tout son être. Si, je le suis peut être encore. Bref, je ne sais plus m'analyser. Tout se téléscope. 

Au jour d'aujourd'hui, j'ai un projet en cours; J'ai une vie plutôt équilibrée à Bordeaux; Je n'ai pas beaucoup d'amis mais un réseau qui grandit; Je pourrais m'en sortir seule. Il y a deux ans, j'étais complètement à la rue. Perdue, malheureuse, suicidaire. La douleur faisait tellement mal, si vous saviez. Elle était là, tout le temps. Je ne pouvais pas lui échapper. Jamais. 

Je pourrais vous dire que Barcelone, çà a été très dur les premiers jours. Il était humiliant. Je me sentais nulle, mais nulle..

Et avec Pupute qui revient, laissez tomber. Le "attirés physiquement l'un et l'autre", "jaloux quand l'autre rigole avec d'autres". Le Garçon n'a rien compris. Ou alors il se venge. Ou alors il veut absolument croire à cette amitié. Je veux pas en parler en fait. Ouais, nan. Je vais clore le sujet ici. Je m'accroche à des souvenirs qui vont avoir deux ans bientôt. Il serait temps que j'arrête de l'attendre, hein. Il serait temps que j'arrive à passer à autre chose. Il serait temps que je fasse une croix définitive. Il serait temps. 

Mais c'était le Premier. Et qu'elle soit petite et brune, que je sois grande et blonde, çà me donne juste envie de vomir. De me cracher dessus. Il m'a touchée, m'a presque aimée mais son idéal, finalement, ce sont les Petites Brunes. Qui étais-je? Une femme Poupée. Une chair chaude qui lui a servi à combler sa solitude. Et vous savez à quoi çà fait penser? A un viol. Je le dirais pas comme çà mais.. quand il me parle d'elle, je pourrais presque me dépecer tellement je le hais et tellement je me sens sale et minable et pathétique d'y avoir cru. Et penser à çà, en boucle, çà me détruit à nouveau, tu vois. Alors j'arrête de lui parler peu à peu. Il faut que je prenne mes distances, que je place mon centre de gravité ailleurs que sur lui. Il faut que je fasse comme lui. Que je me trouve un Grand Blond. J'aime pas les Blonds. 

Bref. Vous voyez un peu toute la mélasse qui traine par terre chez moi? C'est pas très beau. Puis j'aime pas en parler. Merde, j'ai une belle vie maintenant. J'ai mon indépendance et mon autonomie. Je suis seule, fière et bien. Mais le suis-je vraiment? çà me fait peur de regarder en bas. 

Avis sur la question

Mettre son grain de sel

Par monochrome.dream le Lundi 21 janvier 2013 à 1:15
C'est marrant, je l'ai regardé pour la première la semaine dernière, avec deux de mes colocs qui ne l'avaient pas vu non plus (Polisse).
Après tout le bien qu'on m'en avait dit, je crois que j'attendais trop de ce film et j'ai été déçue. Je ne l'ai trouvé ni bon ni mauvais. Certaines scènes m'ont amusée. J'ai eu un sursaut à un moment du film. Et sinon, la fin m'a semblé un peu facile et ne m'a pas convaincue.
Mais mon avis ne vaut pas sentence, loin de là : je n'y connais rien en cinéma !

J'ai trouvé ton blog sur la page des derniers articles publiés, et j'ai reconnu ton pseudonyme, alors j'ai cliqué :)
Tu es donc à Bordeaux, maintenant (je me souviens du blog que tu tenais lorsque tu étais sur Paris). J'ai aussi migré vers le sud : de la lorraine à la provence :)
J'espère que tu vas bien. Bonne continuation !
Par Le.souvenir.d.une.etoile le Mercredi 23 janvier 2013 à 7:58
il n'y a pas que le physique je pense ...
je ne pense pas qu'on tombe amoureux que de personne "fixe"
enfin bref !
Par Kyra le Samedi 26 janvier 2013 à 14:33
Forcément, c'est ton premier, ça va être difficile.. Mais quand tu auras recentré ton centre de gravité, ça ira mieux. :)
Par http://www.westerkwartiertoernooi.nl le Samedi 25 juin 2016 à 9:06
On commence en souhaitant une bonne année en général.
Par nike air max pas cher le Jeudi 25 août 2016 à 5:56
Et il a accepté de m'entourer de ses bras.
 

Mettre son grain de sel









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://une.tortue.cowblog.fr/trackback/3226200

 

<< Début | 1 | 2 | Fin >>

Créer un podcast