Une.Tortue

Carapace de mots

[Dimanche 13 janvier 2013 à 1:08]

Depuis quelques jours, je réalise que j'ai fait mon trou à Bordeaux. Ma vie ne se résume pas à l'école. J'ai rencontré d'autres gens que je prends plaisir à revoir de loin en loin. J'aime les surprendre, leur montrer combien ils comptent pour moi. Cela fait deux ans que j'ai de la chance. J'ai commencé à avoir de la chance quand j'ai décroché ce poste à Nature (mine de rien, j'ai développé une polyvalence qui a beaucoup servi par la suite), quand j'ai rencontré le Garçon, quand j'ai choisi de rester, quand je suis à nouveau partie avec le Garçon (rien que 4 fois en 2012, hein), quand j'ai postulé à Vatel, que j'ai été recalé à Lyon, que j'ai été prise à Bordeaux, que j'ai emménagé, que je me suis lancée.
J'insiste en ce début 2013 parce que je nous pensais tous morts le 21.12.2012 au soir. Si, si. Mais çà n'a pas d'importance. On est encore là et je retiens ce souffle de chance. çà a été parfois très (très) dur mais n'en reste que çà. Cette sensation d'avoir eu de la chance. Alors que finalement, j'ai tout fait. Mais ils auraient pu choisir quelqu'un d'autre pour le poste, ils auraient pu ne pas me faire confiance à l'école. Ils auraient pu. Olala, on aurait pu en faire des choses. Finalement, on en a fait certaines et les autres, on a choisi de ne pas les faire.
Alors, je le note au clair ici parce que la Vie ne donne rien sans filer la facture à un moment ou un autre et je redoute son coup de crosse. Parce qu'autant de bonheur ne peut se contre-balancer qu'avec une perte immense. J'ai déjà une petite idée d'où çà pourrait venir mais on fait comme ci, hein. On fait comme si. On vient occuper le silence et les rancoeurs. On leur caresse le dos et on file prendre un train.
Le contrôleur a tiqué en voyant la liasse de billets entassés derrière ma carte 12-25. "tout çà?" "tout çà." Et encore, il a pas vu mon porte monnaie rempli de coquillages pendant six mois. il n'a pas vu mon frigo recouvert de toute notre vie. Il a pas la boite archive des Trésors sous les yeux. Ma vie se résume à des passages, des morceaux de. De Papier mais aussi d'éléments.  J'ai des galets, des cailloux, des pierres, des coquillages. Mon père ne comprend pas pourquoi je conserve avec autant de soin, deux pauvres cailloux sans aucune identité à ses yeux. Il ne se rend pas compte et ne s'en rendra jamais compte parce qu'on parle pas du Garçon ensemble. Mais toute notre vie, je la tiens près de moi. Je maintiens la Vie en face de moi pour m'assurer que tout était bien réel. De nombreux éléments restent dans l'ombre des mots, des souvenirs et des images dans la tête. Mais d'autres sont là. Vraiment là.
C'est con mais le Garçon a une petite table près de sa porte d'entrée et le premier soir, je me suis retrouvée nez à nez avec. Et dessus, éparpillés, il y avait tous les bouts de papier, cartes, plans, bricoles naturelles qu'on avait ramenés de nos précédentes escapades. Nathalie est là avec son petit nounours et moi, je suis tout autour. Je suis l'amas de cartes, de bidules et de machins sur cette table. Dans l'angle à gauche, on trouve empilés des talons de billets d'avion, des cartes, des billets de train pour les voyages qu'il a fait avant. il en a vu du pays. Mais pas encore Madagascar. Et quand je doute, que son silence m'enfonce des épines dans la peau, que je suis à nouveau inquiète, que je l'imagine avec une nouvelle fille, je me rappelle de cette table. Un jour, mes cartes et bidules seront empilés dans l'angle à gauche et de nouvelles cartes auront pris leur places. Une autre fille, une autre histoire. Une vraie avec Amour avec un peu de bonté. J'essaie d'apprendre à vivre avec cette idée. Et quand parfois je souffre de me sentir si seule et loin de sa tête, je me souviens de sa petite table. Et du porte clé qu'il a gardé pendant plus d'un an à ses clés de voiture avant qu'il ne casse. Et je me dis que ma place est quelque part en lui. Que le silence n'est que le reflet de sa solitude. Ou le reflet de rien du tout. Bref, je m'avance trop. Je ne sais pas ce qu'il y a dans sa tête, moi.

Avis sur la question

Mettre son grain de sel

Par Kyra le Dimanche 13 janvier 2013 à 19:07
Comment veux-tu qu'il oublie une relation comme ça ?
Bien sûr que tu garderas ta place.
Par Le.souvenir.d.une.etoile le Mercredi 16 janvier 2013 à 9:04
il faut s'accrocher à ce qui est bien ..
il n'oubliera pas je pense ! il y pense pas de la même manière que toi surement mais c'est tout. (je peux me tromper mais bon)
Par http://www.purebmxshop.fr le Samedi 25 juin 2016 à 9:06
On commence en souhaitant une bonne année en général.
Par nike air max pas cher le Jeudi 25 août 2016 à 5:56
Et il a accepté de m'entourer de ses bras.
 

Mettre son grain de sel









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://une.tortue.cowblog.fr/trackback/3224972

 

<< Début | 1 | 2 | Fin >>

Créer un podcast